Achat d’un bien immobilier neuf: quels frais sont à prévoir ?

Achat d’un bien immobilier neuf: quels frais sont à prévoir ?

Vous avez un projet en tête, vous avez même peut-être déjà identifié un appartement neuf qui vous plaît, mais vous ne savez pas encore quels sont les frais à prévoir dans votre budget ? Nous vous proposons ici un tour d’horizon des frais complémentaires à anticiper en plus de l’achat de votre bien neuf.

Les frais de notaire

L’achat d’un bien immobilier neuf bénéficie de frais de notaire réduits, d’environ 2.5% du prix de vente du bien, contre 8% dans l’immobilier ancien. Vous réalisez ainsi une économie importante, puisque pour un achat de 200 000 euros environ, vous ne paierez que 5 000  euros de frais d’acquisition pour un bien neuf, contre 16 000 euros pour un bien ancien.

En tant qu’acheteur vous devez payer ces frais le jour de la signature de l’acte authentique chez le notaire. Ces frais ne sont pas au bénéfice du notaire en totalité, ils se composent en effet de plusieurs éléments:

  • Les droits de mutation, prélevés par l’Etat et les collectivités locales
  • La contribution de sécurité immobilière, taxe prélevée par le service de publicité foncière de l’Etat
  • Les honoraires et frais divers pour les démarches réalisées par le notaire (15 à 20% du total, fixés par barème)

Les frais de garantie bancaire

Si vous financez votre achat à l’aide d’un prêt, la banque souhaitera prendre une garantie pour se protéger contre le risque d’impayés. Plusieurs solutions sont possibles selon votre profil, voici les principales:

  • L’hypothèque
  • Le privilège de prêteur de deniers
  • La caution (par exemple Crédit Logement)

L’hypothèque et le privilège de prêteur de deniers font l’objet d’un enregistrement devant notaire lors de la signature de l’acte authentique d’achat du bien. Vous payez alors des frais spécifiques et droits d’enregistrement. Comptez environ 2% du capital emprunté, sachant que le privilège de prêteur de deniers est un peu moins cher que l’hypothèque.

Avec la caution, vous ne payez pas de frais de notaire supplémentaires, mais versez une commission de caution et une participation au fond mutuel de garantie. Comptez au total environ 2% du capital emprunté, avec la différence cette fois que vous pourrez récupérez une partie de ce montant lors de la clôture de la caution, c’est à dire à la fin du remboursement du prêt, ou en cas de remboursement anticipé si vous décidez de revendre dans quelques années par exemple. A noter également que si vous avez moins de 37 ans vous pouvez bénéficier d’un report du versement de la commission de caution à la fin du prêt, ce qui allège sensiblement le coût de la caution au moment de la mise en place du prêt ! Plus d’information sur creditlogement.fr

 

Partager l’article


BESOIN DE PLUS D’INFORMATIONS ?

 

Une phrase d’appel à l’action à la fin de l’article

VOICI DES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER